Peux-tu présenter ?

Leila Paolo 42 ans mariée 2 enfants j’habite Gravelines, j’ai une double casquette. Je suis chef d’entreprise d’une part en tant que  coach professionnel  et consultante en communication relationnelle  et  je suis directrice pédagogique de l’association Audace Côte d’Opale d’autre part depuis bientôt un an.

Ton association, c’est quoi ?

Audace est une association implantée à Lille, Amiens et Paris  depuis 2007. Sa mission principale est de former à la création d’entreprise le public qui a envie d’entreprendre sans avoir de projet clairement défini (ou pas d’idée ou plusieurs idées).

La formation est dispensée par des chefs d’entreprises qui ont connu l’alpha et l’oméga. Pour avoir la légitimité de tenir des propos  aux stagiaires du type : « ça je l’ai fais voila ce que ça m’a couté » ou à l’inverse « ça je ne l’ai pas fais alors que j’aurais dû voila ce que ça m’a couté ».  Je reste persuadée, et ça n’engage que moi,  qu’on apprend beaucoup de ceux qui ont échoués et qui ont su se relever.

La formation Audace est constituée d’ateliers collectifs de créativité et de formalisation interactive.

Qu’est ce qui t’a poussé à créer Audace ?

Je suis tombée dedans par hasard. En avril 2014, j’avais une formation à faire à Amiens et j’ai loué une chambre dans une maison d’hôte. Le lendemain matin au petit déjeuner, l’hôte, Dorothée, me demande ce qui m’amène dans la région, je lui explique mon métier  et elle m’explique que son mari est formateur également et me propose de le rencontrer. Quelques jours après, je rencontre Bruno Albanese puis Didier Gesp les 2 cofondateurs de Audace.

A ce moment-là ils me proposent d’intervenir en tant que coach auprès de leurs stagiaires uniquement cadres à l’époque et 2 mois après j’ai fais la formation complète Audace en tant que stagiaire. Même si j’avais déjà  mon entreprise je me suis dis : « je ne suis pas contre plus de développement », ça a été pour moi une véritable révélation parce que je n’avais jamais eu la méthodologie, ni travailler sur l’adéquation Homme/Projet  pour ouvrir une boite. Je me suis rendue compte également que si j’avais suivi cette formation quelques années  plus tôt  je n’aurais pas fais les mêmes erreurs.

Quelles ont été les difficultés et les soutiens pour y arriver ?

Puis tout s’est enchainé, Didier et Bruno m’ont offert la possibilité d’importer Audace sur la Côte d’opale en 2014. Il m’a fallu être persévérante et déterminée pour rencontrer les bonnes personnes qui comprenaient qu’Audace arrivait en complémentarité des structures existantes, aujourd’hui partenaires. Puisque nous partons de l’envie et non pas du projet.

Quels sont les projets à venir ?

Nous sommes de mai à juin 2016 en action pilote financée par Pôle Emploi. C’est une formation qui s’intitule « créer même pas peur » 2 jours pour trouver une idée de création qui vous ressemble.

Nous nous adaptons également aux besoins et les projets sont établis selon les besoins des partenaires qui font appel à nous. D’ailleurs, nous intervenons souvent en marque blanche comme pour le MEDEF National à Paris qui a formé à l’entreprenariat des jeunes des banlieues.

Lors des derniers EGEL, plusieurs personnes regrettaient de ne pas connaître Audace. Comment selon toi peut-on améliorer la communication ?

Je suis actuellement en train de faire un travail sur le terrain et ça prend beaucoup de temps. Audace Côte d’Opale est jeune et je travaille beaucoup avec les structures de proximité.

Outre le fait de développer l’esprit d’entreprendre, vois-tu d’autres pistes à exploiter pour développer l’emploi ?

Justement, développer l’esprit d’entreprendre c’est développer l’employabilité en général, c’est apprendre à se responsabiliser face au chômage, c’est  prendre sa vie en main et devenir entreprenant.

Enfin penses tu que le temps de travail va inexorablement diminuer à l’avenir ?

Je n’en sais rien mais je pense que le CDI tel qu’on l’a connu va sûrement disparaître et on va se trouver avec des personnes qui vont devoir développer de la multi-activité pour devenir multi-rémunération.

Les employeurs sont de plus en plus exigeants et recherchent des profils d’entrepreneurs à embaucher. Ils veulent des employés qui font la différence en étant force de proposition, avec des idées innovantes de développement et/ou d’amélioration de travail qui ont envie d’écrire une page d’histoire dans l’entreprise pour laquelle ils travaillent.

Crédits photos : allthefreestock.com, photos personelles

Plus d'infos sur le site internet

www.campus-audace.com